DIEU VOUS AIME, NE DURCISSEZ PAS VOTRE COEUR

Cuadro de texto: LA RELIGION
 
La Vie que génère le Christ dans le cœur d'un homme qui s'ouvre à Lui, car il avait faim et soif de Dieu, n'a rien en commun avec la religion. Au plus haut de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Dieu a disposé sa Loi, les Dix commandements, pour écraser l'Âme par l'obligation de respecter des préceptes que l'homme n'a jamais été capable de respecter. 
La Loi est non seulement un code de morale, mais aussi la pratique d'une religion : " Maudit seras-tu si tu n'écoutes pas la voix du Seigneur ton Dieu en veillant à mettre en pratique tous les commandements de cette loi", "Maudit seras-tu et voici les malédictions qui viendront sur toi et qui t'atteindront". C'est la perfection de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, son couronnement par la religion sous le coup de l'Impératif catégorique qui résume toutes les pratiques religieuses en groupes organisés : le Devoir, l'Obligation, la Soumission. 
L'analyse de la motivation des hommes d'église qui pratiquent leur religion, finit par prouver qu'ils ont peur de manquer à leur pratique. L'homme de la pratique religieuse n'a pas une religion basée sur l'amour, mais sur la peur et le devoir. 
La religion des hommes est un édifice construit hors du Paradis, après la chute originelle. A aucun moment Dieu a réuni plusieurs hommes dans le jardin de l'Éden, par Sa grande miséricorde, Il fit un seul homme pour lui tenir compagnie. Quand le Christ parle à Dieu, il le fait en solitude, dans l'intimité de son amour. L'authenticité de cette situation n'admet pas la pluralité, voila l'attitude de l'homme qui s'ouvre au Christ. Le Maître nous enseigne ensuite que la religion des hommes n'apporte pas le Salut, et Il sanctionne la religion du Sinaï en ces termes :" Je suis la pierre fondamentale de l'édifice : celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera."